Affichage des articles dont le libellé est Nouvelle Zélande : Fiordland - Lake Wanaka - Queenstown - Westcoast. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Nouvelle Zélande : Fiordland - Lake Wanaka - Queenstown - Westcoast. Afficher tous les articles
Messages suivants Accueil

mardi 24 janvier 2012

Nouvelle-Zélande : Fjords et glaciers de la West Coast

Fiordland National Park


Nous nous sommes quitté à Te Anau, petit village très touristique à l'entrée du Parc National de Fjordland. Petit village en bordure du deuxième plus grand lac de Nouvelle-Zélande (le premier étant le lac Taupo dans l'Île du Nord).
Et petit village dans lequel nous avons fait du shopping pour tuer le temps, le mauvais temps. 
Les enfants se sont trouvés (avec leur argent de Noël, merci le Père Noël !) des petites peluches en kiwi habillés comme les All Blacks, et du coup ils se constituent des familles de kiwi et ça joue, ça joue ! On a longuement reluqué les gants, bonnets et écharpes en pure laine de mouton kiwi ; lorgné les moumoutes en peau d'opossum (THE enemy in New Zealand), mais comme on allait remonter vers le Nord et donc vers la chaleur, ces achats n'étaient plus à l'ordre du jour. Soyons écolos. Consommons avec modération. 
Avant l'acte d'achat, afin d'éviter que celui-ci soit impulsif, posons-nous la question : en ai-je véritablement besoin ? Si on joue le jeux, curieusement, on achète alors énormément moins de choses...


Milford Sound Cruise :


Et en effet, le ciel néo-zélandais a entendu nos prières en français. Le lendemain la pluie s'arrête enfin et les weather forecast sont fantastiques : 1 jour 1/2 de magnifique temps sont annoncés ! Incredible !
Vite on enfourne gosses et kiwis dans le van, c'est qu'il s'agit de profiter au maxi de ces 36 h ! 
Nous empruntons une route qui nous mène jusqu'au Milford Sound. Cette route, la 94, représente l'unique voie d'accès routier du Milford Sound à partir de la ville de Te Anau
Très belle route qui serpentent dans la forêt primaire pluviale et qui permet d'observer de très beaux paysages et points de vue remarquables comme "Mirror Lakes", "Eglinton Creek", "Lake Gunn", "Lookout Point", "The Chasm", "Key Summit Walk". 
Au détour des virages des vues vertigineuses sur les montagnes enneigées. Ça monte, ça descend, on klaxonne : Rémi et Caro arrivent en face ! Hello !

C'est vraiment très beau :



On arrive enfin au Milford Sound, magnifique fjord sur lequel on se lance pour une belle croisière.


Mitre Peak

Cette Milford Sound Cruise nous offrira des vues magnifiques sur les montagnes, la mer, les otaries, les rochers, des cascades extraordinaires. 
De beaux souvenirs :



Le soir venu nous trouvons une place dans un camping du DOC (c'est le Department of Conservation) qui s'occupe des Parcs. C'est rustique, mais sympa (à part les sand flies qui ont recommencé leur attaque !). 
Seul bémol : normalement, dix emplacements et on est... le double ! Filouter le DOC et ne pas payer son emplacement semble être un sport national. Envolée de moineaux à l'arrivée du ranger. 


Key Summit Walk :


Le matin du 24 janvier, nous nous levons avec une lumière splendide sur le "Lake Gunn" semblable à un miroir. On en voudrait d'autres des matins aussi radieux :


Lake Gunn

Vue la météo exceptionnelle, on s'attaque à la randonnée "Key Summit Walk". Qui monte, qui monte : trois heures de marche avec un dénivelé de 500 m. On va souffrir, jusqu'à un col.  
Il est annoncé une vue exceptionnelle sur le lac Marian. Le seul lac visible est en fait à plusieurs km à vol d'oiseau, minuscule et enchâssé entre deux sommets. 
Mais la vue y est magnifique malgré tout :



On reprend la route dans le sens inverse et on rencontre un couple franco-britannique en tour du monde à vélo. Quel courage : ils pédalent tous les jours depuis 7 ans et ont traversé plus de 50 pays ! Une belle leçon de courage, de prise de décision, de vie simple... 


West Coast :

Queenstown :


On arrive le soir dans la région de Queenstown, LA ville touristique de Nouvelle-Zélande, le paradis des sports extrêmes ; le Chamonix néo-zélandais. 
Et bien nous on n'a pas trop aimé : trop de monde partout, des prix exorbitants. 
Tout près du camping TOP 10 de Queenstown - Shotover dans lequel nous avons trouvé de la place, les gorges de la Shotover River où on peut se payer des virées en jet (Shotover Jet) avec des acrobaties sur l'eau...


Shotover River


Lac Wakatipu :


Bref, on quittera rapidement cette ville le lendemain au matin pour longer le lac Wakatipu jusqu'à Glenorchy
Là nous nous sentirons tout de suite beaucoup mieux. Il faudrait être difficile ! :


Jeux dans le lac dont l'eau est très fraîche : les enfants ne pourront dépasser la hauteur du genou.  Pique nique sous les assauts des sand flies. Comment peut-on être aussi petits et aussi em...dants ?! 
Nous faisons le tour du lac dans l'espoir de dénicher un site de free camping. Peine perdue comme très souvent en Nouvelle-Zélande. À ce propos, le camping sauvage en Australie est beaucoup plus aisé.


Lac Wanaka :  


Nous décidons de profiter de l'après-midi déjà bien avancée pour pousser dans la région du lac Wanaka. Et nous traversons des zones dorénavant désertiques qui étaient semble t-il couvertes de forêts avant l'arrivée des colons européens...


Nuit au Top 10 de Wanaka loué pour sa piscine d'eau chauffée, ses jeux... L'eau de la piscine est froide ! Camping surpeuplé. Pas Top... 
 Le lendemain, 26 janvier, nous tentons de rejoindre la balade du glacier Rob Roy. Mais plus de 50 km AR de pistes défoncées et de prévisions météo alarmantes mettront un terme à ce projet avorté. 
1/2 tour sur la piste au milieu de nuages de poussières soulevées par un vent violent et on se rabat sur la "Rocky Mountain Walk". Montée raide avec des escaliers pendant 10 bonnes minutes. 
L'effort est récompensé : superbe vue sur le lac Wanaka.


L'arrivée de pluies fortes nous feront accélérer dans la descente. Nous ne pourrons suivre complètement l'intégralité du tracé de cette randonnée. 


Lac Hawea :


On rejoint la route qui nous reconduira vers la Westcoast avec arrêt en free camping le soir au bord du lac Hawea à Wanaka.  Une vraie tempête s'abat alors sur la région, un vent glacial et une pluie battante : heavy rain. On est obligés d'allumer pendant la nuit le moteur pour se réchauffer ! 

Petits yeux le lendemain matin. Tout s'est calmé, de la neige sur les sommets, mais une vue magnifique encore, c'est bon, on est bien réveillés. 

La route est sublime, les paysages extraordinaires :


Et surtout on est bien contents d'être toujours en un seul morceau après la terrible tempête de le veille !! Le soleil nous réchauffe un peu. 


Le Mount Aspiring National Park :


On fera des petites randonnées bien sympas dans le "Mount Aspiring National Park", contemplant les cascades, les torrents, l'eau toujours bleu très très clair, presque turquoise. La forêt est superbe aussi avec ses fougères.
Le "Mount Aspiring National Park" s'étend sur environ 140 km le long de la ligne glacière de la région des Alpes du Sud. Ce parc créé en 1964 soit le dixième parc de Nouvelle-Zélande, couvre actuellement une superficie de 3 555 km² ce qui en fait en surface le troisième parc de Nouvelle-Zélande après ceux de Fiordland et de Kahurangi
Le Mount Aspiring ou Tititea en Maori s’élève à 3033 mètres.


Sur la route SH 6, arrêt aux "Blue Pools" à environ 8 km du centre ville de Makarora. Blue Pools qui ce jour là se présente sous la forme d'un torrent de couleur verte ! Va savoir, Charles. Les pluies récentes et donc la météo doivent influer certainement sur la couleur de l'eau...

Blue Pools Swing Bridge

Puis halte aux "Thunder Creek Falls" où le nombre de blackflies égale le nombre de touristes d'origine asiatique débarqués en masse compacte (ce sont les vacances du jour de l'an chinois). 
Les attaques épidermiques des insectes belliqueux nous ferons quasi instantanément remonter dans le van. Ils sont fous ces néo-zélandais ! 
Contrairement à son nom, les "Thunder Creek Falls" (littéralement cascades avec un bruit de tonnerre) sont en fait une cascade d'environ 30 m gracieuse qui donne sur la rivière HaastSans doute l'une des cascades les plus pittoresques de la vallée de la "Haast River". Cascade très populaire puisqu'accessible à partir d'un parking via une courte promenade de 5-10 minutes qui passe par le "Haast Point Lookout". Balade courte mais très pentue au milieu d'une forêt de hêtres, les beech tree :
  

Puis ce sont les "Roaring Billy Waterfall" que l'on atteint après avoir traversé le lit de graviers et de galets à ½ asséché du cours d'eau. Il faut prendre ses repères pour le retour pour retrouver le sentier dans la forêt :



En suivant toujours la route SH 6, on arrive de nouveau sur la côte Ouest, la Mer de Tasman nous attend, les paysages sont très sauvages, la mer déchaînée, le vent souffle de nouveau, près de nous emporter. 

Avec la vue du Mont Cook depuis la côte ouest :

Mount Cook

Fox Glacier :


Avant de s'arrêter pour la nuit à Fox Glacier, petite bourgade sympathique avec un super camping tout équipé, arrêt à "Knights Point Lookout". 
On s'est posé la question d'un bivouac sur le parking de ce belvédère mais il y a l'air d'avoir déjà pas mal de candidats...

Knights Point Lookout

Le camping ne sera pas un Top 10 pour une fois (celui de Haast Village ressemblait à s'y méprendre à une zone de stabulation industrielle pour bovins), mais un Kiwi Holiday Park. Même niveau de prestations. 

Les petits cocos se ruent sur le trampoline et les jeux, pendant que nous préparons le dîner et le BBQ. 
Dans tous les campings des grandes chaînes de Nouvelle-Zélande, il y a des pièces communes, grandes cuisines toute équipées, tables pour manger au chaud et à l'abri (oui, ça arrive qu'il pleuve et qu'il fasse un froid de gueux, même en plein été !). 
C'est toujours extrêmement convivial : c'est l'endroit où on rencontre d'autres campeurs et où on s'essaie laborieusement à entamer la conversation avec les locaux. Laborieusement puisque leur anglais est loin d'être académique. Et qu'il est très éloigné de notre pauvre anglais scolaire !
Ce soir là incroyable, les enfants se font une copine chinoise : Tweetie, 12 ans. La barrière de la langue n'existe plus, c'est une fascination réciproque entre eux alors qu'ils n'échangent aucune parole ! On n'arrive à les séparer qu'en se promettant de se retrouver le lendemain. 
Nous avons, nous, fait la connaissance des parents : Gloria, chinoise et Franck expatrié allemand à Shanghai. Un anglais divin que l'on comprend enfin. 
Une cuisine savoureuse, des sourires adorables, vraiment quelle belle rencontre !! 

Le lendemain, il pleut. Tiens bizarre. Il était pourtant prévu un temps plus conforme à la saison la veille au soir. 
On retrouve vite nos nouveaux amis et on décide d'aller faire une petite randonnée au Fox Glacier. C'est super sympa. Qu'on aime cette vie de nouveautés chaque jour, de nouvelles rencontres... 
Ce qui nous fait beaucoup rire c'est qu'ils sont habillés Quechua "from head to toes". Forcément il y a un Décathlon à Shanghaï
Gloria et Tweetie qui ont les cheveux raides et noirs sont fascinées par les longs cheveux soyeux de notre aînée. Elles trouvent qu'elle ressemble à Angelina Jolie ! Nous on est d'accord, on veux bien Brad Pitt comme gendre !


On discute beaucoup : économie, société... On compare nos vies en Chine et en Europe.
Quand il se remet à pleuvoir, ils nous invitent à manger dans leur super camping-car grand luxe Kea, nous partageons nos spaghettis... L'après-midi passe trop vite. 


Franz Joseph Glacier :


Nous allons ensemble faire quelques courses et nous décidons de nous retrouver à Franz Joseph Glacier
Nouveau camping sympa. Les enfants font du bricolage, Franck nous montre plein de photos de la Chine, Gloria nous mitonne un repas chinois, une belle soirée en perspective !! 
Le lendemain ça se découvre un peu, on se balade ensemble sur le Franz-Joseph Glacier. Les enfants sont ravis de jouer dans le torrent et essaient d'apprendre quelques mots de chinois... 
Mais l'heure de la séparation arrive car eux doivent rentrer sur Christchurch et Shanghai le surlendemain. 
Une rencontre que les enfants ne sont pas près d'oublier et nous non plus. On échange les adresses, ils nous invitent en Chine dès qu'on veut. Sniff, on a passé presque 3 jours ensemble, des jours et des gens formidables... Ce qui n'est pas si fréquent.







Le lac Matheson :


Mais on continue notre périple, on s'approche du lac Matheson, qui est censé être un vrai miroir, une vision enchanteresse du Mont Cook. Encore une fois on veut bien croire le guide, mais nous le Mont Cook, ça fait 3 jours qu'on aimerait le voir et qu'il reste dans les nuages ! 
Ce n'est pas pour rien que le capitaine James Cook ne l'aurait pas aperçu à son époque. 
Le lac nous parait alors bien fade !




Greymouth :


Nous continuons de longer la côte jusqu'à la ville de Greymouth. On s'y installe dans le meilleur camping qu'on ait vu en Nouvelle-Zélande, et c'est encore un TOP 10. On se fait un petit spa, les enfants sont ravis de jouer sur l'immense jumping-pillow

On se prépare pour notre super BBQ où l'on y rencontre nos voisins de site. On avait bien cru entendre parler français. Et bien ils sont québécois de Montréal : un couple Kathy et Jean François,  avec leur fille Madeleine. Ils ont huit mois pour faire un tour du monde... quel pied ! 
Bien sûr pendant que les enfants jouent ensemble (quelle joie pour eux de parler français et de se faire comprendre !!), nous aussi, on discute. La discussion porte sur les voyages, le boulot, la vie au Canada, bref c'est super sympa. 
Pendant que j'aimerais émigrer au Canada, Kathy rêve de s'installer en France. L'herbe paraît toujours plus verte chez le voisin... 
Je prends juste le temps d'aller photographier et filmer notre premier vrai coucher de soleil sur la Mer de Tasman
Miracle ce soir : il n'y a pas beaucoup de nuages et la mer est très belle :



Le lendemain, les enfants passent la matinée ensemble encore à jouer, nous à échanger adresses et bons plans. Peut-être nous rencontrerons-nous au Québec, qui sait ?... 
Une autre rencontre plus incongrue avec la faune locale : un weka, oiseau qui comme le kiwi n'est pas apte au vol. Lui aussi est un oiseau endémique, de la famille des ratites et lui aussi en voie de disparition. Quelle chance d'en croiser un :


En tout cas, encore de belles rencontres humaine et animale que nous réserve ce voyage, ça compense la météo, car vraiment on a la guigne de ce côté là ! 
Greymouth en même temps c'est forcément "grey". Alors on squatte le Mac Donald, on va au super magasin Warehouse où on trouve de tout. C'est génial : on fait le plein de pâte à modeler, de colle, scotch et autres accessoires de bricolage, car la pluie et le gris, y'en a marre !! 
Mais comme le dirait John Updike (c'est un écrivain américain) : "Rain is grace, without rain there would be no life"! 
Et malgré tout le temps file, à ce moment là on est déjà le 28 janvier...

En route vers le nord de la West Coast





Messages suivants Accueil