Affichage des articles dont le libellé est France : le Château de Versailles. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est France : le Château de Versailles. Afficher tous les articles
Messages suivants Accueil

mercredi 22 décembre 2010

Le Château de Versailles


Les origines du Château de Versailles :


Un voyage dans l'espace et dans le temps. En ce froid et gris 22 décembre 2012, après notre voyage à Paris, nous poussons vers le sud ouest vers Versailles qui abrite l'un des monuments les plus connus au monde : le Château de Versailles, symbole de la toute puissance royale. Le Château de Versailles ou l'utilisation de l'art pour asseoir le pouvoir royal. 


Un peu d'histoire : à l'origine petit pavillon de chasse édifié à la demande de Louis XIII, le Château de Versailles fut agrandi à plusieurs reprises sous les règnes de Louis XIV, Louis XV puis Louis XVI notamment sous la direction de Louis Le Vau. Louis XIV décide d'agrandir le château d'origine et d'en faire le symbole de sa puissance. Il décide que ce château deviendra résidence royale ce qui permet d'éloigner la cour de Paris pour limiter les risques de révolte de ses vassaux. L'édification emblématique de la Galerie des Glaces imaginée par Mansart et rénovée récemment reste un des fleurons de l'art français du XVII è siècle. Les Grands Appartements du Roi et de la Reine participent à la popularité du site (plus de 3 millions de visiteurs par an).
En 1789, la Révolution Française met un terme à la vocation de résidence royale du palais. Au cours du XIX è siècle, Louis-Philippe le destine à devenir musée de l'Histoire de France.
Depuis 30 ans inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, il symbolise la quintessence de l'art français dans les domaines de l'architecture, peinture, ébénisterie (André-Charles Boulle), sculpture (statues et fontaines extérieures dessinées par Charles Le Brun). Un symbole pour que l'aura et la puissance du Roi Soleil rayonne sur toute l'Europe. Un choix royal qui se fit souvent au dépend du bien être populaire mais qui reste un marqueur historique et culturel unique.
Pendant extérieur des ors et decorum intérieurs, les jardins à la française et les perspectives déployées par André Le Nôtre laissent imaginer l'ampleur de la tâche réalisée et l’ingénierie nécessaire (jeux d'eaux, construction du Grand Canal, Orangerie). Un site unique de magnificence qui servira de modèles à de nombreuses autres réalisations royales en Europe et Russie.


La cour d'honneur, la cour royale :


Dès l'entrée, les grilles royales dorées à l'or fin marquent la séparation de la cour d'honneur et de la cour royale. Après avoir été déposées, elles ont été reconstruites entre 2005 et 2008 lors d'une phase de restauration, ce qui n'a pas été sans créer des remous parmi les historiens :






La cour de marbre :


Puis c'est l'accès à la cour de marbre, en fait la cour du premier château édifié sous Louis XIII à partir de 1623. Les carreaux blancs et noirs de marbre qui la recouvrent proviennent du château de Vaux-le-Vicomte, carreaux que le roi avait réquisitionnés avant une mise aux enchères faite par la famille ruinée de Nicolas Fouquet, après l'arrestation de ce dernier par un Louis XIV (Louis Dieudonné) mort de jalousie. Cette origine traduit la volonté royale de faire payer à Nicolas Fouquet ses audaces. Celle entre autres d'avoir édifié une résidence pour laquelle le roi éprouve de la convoitise et dont il débauchera certains artisans dont Le Nôtre, Le Brun et Le Vau :





Une fois à l'intérieur du château, l'émerveillement du visiteur est de mise devant l'étalage de tant de faste décidé par le roi pour asseoir son pouvoir. Le style prédominant est celui communément appelé style Louis XIV. Le Brun est personnellement en charge de la décoration intérieure et se charge de modifier, d'adapter le style italien originel en style français


La Chapelle royale :


La Chapelle royale où le roi assiste à la messe du roi quotidiennement durant la fin de sa vie :



Les appartements royaux, la Galerie des Glaces :

Les appartements de la reine et du roi avec la célébrissime Galerie des Glaces. Cette dernière fut construite sous les directives de Jules Hardouin-Mansart et restaurée en 2007. Son rôle outre celui de permettre de se déplacer entre les appartements des souverains est d'éblouir les visiteurs du monarque absolu :







Les plafonds décorés par les artistes sous la direction de Charles Le Brun, premier peintre du roi, l'étaient à la gloire du Roi Soleil :










La Galerie des Batailles :


La Galeries des Batailles retrace le long de ses 120 m de long les évènements marquants de l'Histoire guerrière de la France retranscrits sur des peintures : 







Les communications :


La magnificence des décors ne se limite pas aux salles d'apparat. Elle sourde aussi dans les communications, escaliers (des Ambassadeurs, de la reine), etc...











Les Jardins et Parc de Versailles :


Le pendant des ors intérieurs se retrouvent dans les jardins et Parc de Versailles. Retravaillée par André Le Nôtre, l'architecture paysagère à la française c'est-à dire qui à pour ambition de "corriger" les imperfections de la nature (supposé désordre végétal à petite échelle), de dompter et domestiquer cette nature et de représenter une symbolique. Ce type de jardins fait la part belle à l'art topiaire (taille géométrique des végétaux), aux bassins et autres jeux d'eau, ornementations statuaires, orangerie, symétrie des massifs ornementaux de part et d'autre de la "Grande Perspective"... Ces jardins ont nécessité des travaux titanesques et la mise en place de solutions d’ingénierie unique (jeux d'eau).


La bise mordante de ce début d'hiver ne nous a pas permis de déambuler très longtemps le long de ces merveilles :











Vues des façades depuis les jardins :


Les façades de l'édifice vues de l'extérieur montrent là encore un souci du détail et de l'harmonie de l'ensemble en dépend des dimensions conséquentes de l'ensemble et de la construction sur plusieurs périodes (extensions, remaniements) :












Un résumé vidéo de cette visite éblouissante :



La beauté du patrimoine architectural français est décidément unique de part la quantité des monuments et la qualité de leur préservation. 

La volonté et la politique interventionniste de la puissance publique n'y sont pas étrangères (cf. patrimoine des pays anglo-saxons).



Messages suivants Accueil