Affichage des articles dont le libellé est Australie : Victoria. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Australie : Victoria. Afficher tous les articles
Messages  précédents Messages suivants Accueil

mercredi 30 mai 2012

Great Otway National Park et les State Forest du Victoria


Suite et presque fin de notre périple dans l'État du Victoria en Australie
Le "Great Otway National Park" est un jeune parc national puisque créé en 2004 quand les autorités sous la pression exercée par la communauté "Otway Ranges Environment Networkparcs Otway" ont décidé de fusionner les parcs déjà pré-existants de Angahook-Lorne, Carlisle, Melba Gully ; des parties de la forêt d'état d'Otway et un certain nombre de réserves de terres.


Cape Otway :


Nous avons donc suivi la "Great Ocean Road" et nous nous étions arrêtés à Apollo Bay au camping Big 4 sous la pluie. 
Ouf, le lendemain matin, grand soleil. On décide donc de revenir un peu sur nos pas pour se diriger vers le Cape Otway. On accède (gratuitement) au parc via sa porte Est. 
Au départ d'Appolo Bay, on traverse des paysages verdoyants de collines et de bosquets longeant la mer, bucoliques à souhait. C'est vert comme l'Angleterre, tiens on voit même quelques moutons :


On traverse des forêts d'eucalyptus :


Et en bord de route, des koalas en nombre perchés sur les eucalyptus. assez nombreux pour provoquer la mort de dizaines d'arbres par défoliation :




Elles sont décidément irrésistibles ces petites boules de poils. 
Vous l'aurez compris difficile de se lasser d'un tel spectacle offert par la nature. L'Australie est un pays magique pour l'observation de la vie sauvage.

On décide de pousser jusqu'au cap où l'on peut visiter un phare, payant. Cette visite nécessite une réservation. Et aucune possibilité de se promener le long de la côte autour du phare gratuitement même si on ne veut pas visiter le phare.
On décide donc de bifurquer quelques km plus loin vers une piste qui nous amène après une dizaine de km brinquebalants  à Blanket Bay où nous serons seuls à profiter de la vue. Un peu juste avec notre gros camping car... On peut prendre la "Great Ocean Walk" à cet endroit.





Pique-nique et jeux au programme. Superbe après-midi mais les nuages arrivent. 


Maits Rest Rainforest :


Vite on repart pour pouvoir profiter de la forêt desOtways peuplée d'eucalyptus géants, de fougères arborescentes, etc... Une magnifique rainforest, et le mot "rain" n'est pas mis là au hasard !!
On réussira, sous une pluie fine à se faire une chouette balade parmi ces géants, le long de la "Maits Rest Rainforest Walk". La lumière déclinante de fin d'après-midi couplée aux sons étouffés des gouttes d'eau qui cascadent sur les feuilles jusqu'au sol confère aux lieux une ambiance étrange. Comme un retour aux sources, à l'origine du monde. Surtout que nous sommes seuls.
On adore ! 






On retourne sur la côte vers Lorne après cette balade vivifiante.


Grey River Road :


Il semble que l'on puisse observer des koalas dans les forêts d'eucalyptus qui bordent la Grey River Road. Route qui n'en a que le nom puisqu'il s'agît en fait rapidement d'une gravel road que l'on prend à Kennett River. La nuit tombante permet l'observation de wallabies qui bondissent autour du RV dont le bruit du moteur perturbe la quiétude des lieux. Au bout de 5 km de piste détrempée, une petite aire de pique nique. On décide de pousser plus loin. Dix km après, dans l'obscurité dorénavant complète, on cherche toujours l'aire de repos avec toilettes et parking vantée sur le dépliant touristique. Rien de rien et pas de possibilités de faire demi-tour avec le gros RV sur cette piste étroite. Bientôt, une entrée de parcelle en montée sur laquelle nous faisons ½ tour en manquant d'un cheveu de s'embourber. On revient sur la première aire de pique nique pour y passer la nuit.

Le lendemain matin, le 30 mai, on s'essaiera à la petite marche du lookout. La pluie tombe sans relâche depuis la veille et assure l'ambiance de forêt pluviale  :



Normalement, on aurait du voir des caves avec des vers luisants. Pas trouvées !


Erskine Falls :


Retour vers la civilisation et la côte. Le ciel reste plombé. Arrêt à Lorne au "I-visitor centre" pour demander des détails sur les randonnées familiales à ne pas rater dans les rain forest. Notre choix se portera sur la "Erskine Falls Walk". 

Là encore la foule ne nous a pas dérangés :











Un résumé vidéo de ces très belles forêts d'eucalyptus du Victoria, vestiges de la forêt  côtière originelle déboisée à des fins agricoles et urbaines. Quel dommage !



Cette ultime balade des "Erskine Falls" marquera la fin de notre périple nature dans l'État du Victoria
Nous reprendrons ensuite la fin de la "Great Ocean Road" avec arrêt au Big 4 de Anglesea pour tout nettoyer, faire les bagages en vue de rendre le RV à Melbourne. Les enfants profitent des aires de jeux et de la piscine du camping. 


À noter que les campings Big 4 offrent des prestations de moins bonne facture que les Top 10 de Nouvelle Zélande selon nous.

Prochaine et ultime étape de ce voyage : la capitale de l'État du Victoria, Melbourne. Ce sera l'objet d'un autre post...





Messages  précédents Messages suivants Accueil

lundi 28 mai 2012

The Great Ocean Road


Une des routes les plus photographiées d'Australie et haut lieu touristique du Victoria. On le comprend. Sa réputation n'est pas usurpée. Ce qui n'est pas si fréquent...
Autrement appelée route B100, ou encore "the Great Bitumen Sea Snake" (le grand serpent de mer en bitume), cette route sinueuse construite par environ 3000 soldats revenus de la Première Guerre Mondiale longe l'Océan Austral sur près de 250 km entre le villes de Warrnambool et Torquay.


Les vues offertes par les paysages côtiers de falaises calcaires sont à couper le souffle. Cette route vertigineuse longe donc la mer par endroits, s'enfonce dans des "rainforest" dans les montagnes des Otway (Otway Ranges) et est ponctuée de National Parks, à notre plus grand plaisir... Quelle route ! L'avantage de posséder son propre moyen de transport se montre ici encore flagrant : la liberté de s'arrêter où l'on veut et de ne pas suivre le troupeau aux arrêts prédéfinis par les circuits organisés...


Warrnambol :


On attaque donc la route, mais dans le sens inverse de celui généralement suivi c.à.d WarrnamboolTorquay. Deux avantages : l'affluence est moindre et la possibilité de voir les paysages sous une lumière différente.

Warrnambool où on a pu faire une nuit en free camping sur un parking en face de la plage. Le plaisir de s'endormir et de se réveiller en entendant la mer... :



En plus, un super playground pour les enfants avec possibilité de se balader dans des espaces verts aménagés au milieu des oiseaux :





Bay of Islands :


Et on prend la route. Premier arrêt à "Bay of Islands". Pour donner une idée de ce qui nous attend : une mer bleu turquoise extrêmement agitée. Cette mer toujours formée, aidée en cela par des courants traîtres et le dessin déchiqueté de la côte, explique la densité d'épaves de bateaux naufragés du XIXè. La côte est d'ailleurs surnommée la "Shipwreck Coast". 

Falaises aux tons superbes, dégradés d'ocre, une végétation battue par les vents et un soleil lumineux, nous allons en prendre plein la vue, les cheveux au vent, sous les embruns. C'est magnifique !!!





Bay of Martyrs :


Quelques centaines de mètres plus loin, la "Bay of Martyrs" que l'on peut aussi rejoindre par un sentier côtier. La beauté de la vue nous fait oublier l'histoire sanglante des lieux. Ainsi, ce nom de baie - autrement appelée "Massacre Bay" ou encore "Massacre Point" aurait été le lieu où il semble que les Européens aient perpétré un massacre envers les autochtones aborigènes (Kirrae - Wurrong) en précipant les hommes en bas des falaises. Les femmes et les enfants quant à eux auraient été massacrés dans les marais voisins. Folklore ou réalité ?







On entre ensuite dans le "Port Campbell National Park". Parc créé pour protéger les formations calcaires côtières.


The Grotto :



Première attraction géologique : la doline (dépression fermée dans les massifs calcaires formée par l'érosion des eaux souterraines) de "The Grotto". Cet arrêt permet l'observation d'une arche et d'une piscine :





London Arch / London Bridge :


Voici le "London Arch", anciennement "London Bridge". Il fut renommé suite à l'effondrement de l'une des deux arches sous l'effet de l'érosion continue des vagues démontées en 1990. 
Nous voici donc près du London Bridge mais bien loin de l'Angleterre !





The Arch :


Juste après, "The Arch" se dévoile. Comme son nom l'indique, il s'agit d'une ... arche :





Loch Arch Gorge :


Autre arrêt : le "Loch Arch Gorge". Le clipper Lord Arch s'est échoué sur l'Île de Monttonbird à proximité en juin 1878. Deux survivants, Tom Pearce et Eva Carmichael qui ont donné leur nom aux deux piliers calcaires qui subsistent de l'arche après l'effondrement de celle-ci en juin 2009, soit 131 ans jour pour jour après l'échouage. Mais zut les nuages sont arrivés et une énorme averse nous surprend. Avantage, peu après un superbe arc-en-ciel se déploie au dessus de l'eau : a rainbow over the gorge ! Vite aux abris !




Twelve Apostles :


Et nous arrivons en fin d'après-midi aux "Twelve Apostles", un des endroits les plus photographiés de l'État du Victoria et même d'Australie ! On sent tout de suite l'engouement pour ce site : les aménagements sont conséquents avec vastes parkings, boutiques, centre d'information, etc...  et l'affluence importante. 
Dommage que le ciel soit couvert. Il bruine mais quelques rayons de soleil traversent les nuages ce qui rend la lumière spectaculaire ! 
C'est l'érosion, encore et toujours, qui a fait apparaître ces piliers rocheux, isolés au milieu de l'océan. À l'origine, ces formations calcaires avaient pour nom "Sow and Piglets" (La Truie et les Porcelets) et ce jusqu'en 1922. Leur nom actuel beaucoup plus porteur a permis de relancer le tourisme. Aujourd'hui ces "apôtres" ne sont plus que 8 suite aux effondrements successifs. Le dernier en date de juillet 2005 a vu s'effondrer une pile de 50 m de hauteur. 
Cette formation est en fait en constant renouvellement puisque l'érosion de la falaise va à son tour permettre la formation de nouvelles colonnes calcaires  :







Mais rapidement le mauvais temps nous rattrape avec un vent frais à décorner les bœufs et des pluies violentes. En parlant de bovins, on a pu se délecter d'un excellent brie de Tasmanie pour se redonner quelques forces...


Apollo Bay :



La nuit tombera rapidement ce soir là et on ira se réfugier sous des trombes d'eau dans un camping  Big 4 à Apollo Bay avec vue sur l'Océan. On en profitera le lendemain matin puisque nous y arrivons à la nuit tombée ! 
Apollo Bay est magnifique le lendemain matin sous le soleil :



On reprendra la partie côtière de la "Great Ocean Road" deux jours plus tard après un arrêt dans les Otway Ranges et sa Rain Forest : forêt tempérée humide où poussent les eucalyptus géants qui abritent les koalas dans des paysages verdoyants de collines et de côtes.


Cape Otway :


On retourne sur nos pas vers Cape Otway avec la possibilité d'observer des koalas le long de la route. Si vous ne l'avez pas déjà fait, visitez le post sur les koalas. Sur ce cap on peut visiter un phare, payant. Et aucune possibilité de se promener le long de la côte gratuitement même si on ne veut pas visiter le phare.


Blanket Bay :


On décide donc de bifurquer quelques km plus loin vers une piste qui nous amène après une dizaine de km brinquebalants  à Blanket Bay où nous serons seuls à profiter de la vue. Un peu juste avec notre gros camping car... 
On peut prendre la "Great Ocean Walk" à cet endroit.






Aireys Inlet :



Arrêt suivant : "Aireys Inlet" avec là encore des vues à couper le souffle. Un phare à visiter (il faut prendre RdV). Le matin même il semble que des baleines soient passées près de la côte. 
Nous n'en verrons pas quant à nous :






Lorne :


Ultime arrêt à la plage de Torquay qui marque la fin de la "Great Ocean Road". Torquay Beach qui paraît-il est le paradis du coin pour les surfers après un arrêt à Lorne au Teddy's Lookout :





Voici un film sur ces magnifiques paysages, histoire de garder en mémoire cette superbe route :



Prochain post : la découverte et l'immersion dans la Rain Forest des Otway Ranges

À la prochaine !





Messages  précédents Messages suivants Accueil