Messages  précédents Messages suivants Accueil

dimanche 15 janvier 2012

Lake Tekapo, Lake Pukaki et Mount Cook ! Ke de K !


Lake Tekapo :


Nous avons quitté Akaroa, ancien village français pour nous diriger vers le centre de l'île, vers les Alpes chères à Edmund Hilary, un néo-zélandais bien célèbre, qui a escaladé le fameux Mount Cook, plus haut sommet de Nouvelle-Zélande, d'ailleurs on a bien failli passer à côté sans le voir !!
La route traverse les paysages du Canterbury, paysages décevants car assez plats et surtout très agricoles, mais les derniers kilomètres avant le Lake Tekapo se révèleront enchanteurs ; enfin ils sont là les paysages tant rêvés, à nous "Lord of the rings" !!

Nous tombons au détour d'un virage sur le Lake Tekapo : un bleu turquoise extraordinaire, ciel bleu extraordinaire, paysages extraordinaires !
Vous l'aurez compris, notre journée au Lake Tekapo aura été exceptionnelle, inoubliable, lumineuse : un autre de nos coups de cœur !
Nous entamons une randonnée de 3-4 h qui monte à l'observatoire du Mount John, en effet ici l'air est très pur, et l'impression d'immensité, de solitude se renforce face à de telles couleurs. Sublime !



Un grand vent froid mais vivifiant nous accompagne tout l'après-midi, c'est revigorant ! Les cocos s'accrochent et luttent pour avancer, c'est épique ! 
Un petit arrêt pique-nique pour reprendre des forces. Pour en avoir plein la vue :


Une randonnée à classer dans les TOP !!
Le soir le temps se couvre rapidement, (normal on a eu 8 h d'ensoleillement, il ne faudrait pas bouleverser les statistiques !), on décide d'aller se relaxer aux "Hot pools", au milieu des arbres, avec vue sur le lac.  Sous des averses terribles, nous nous ramollissons dans une eau à 37°C et ressortons à la nuit, "al dente", prêts à se glisser sous la couette... et la nuit fut la première d'une série de nuits... glaciales !!! On dort tout habillés avec les polaires, les chaussettes, quelle nuit !! 4-5 °C maxi, on branche le chauffage en se levant, limite s'il faut aller dégivrer. Dans le camping, on se croirait au pôle Nord, tout le monde est en anorak, bonnet et gants, on hallucine, mais non il fait vraiment un froid de gueux ! Allez un bon petit thé bien chaud et des toasts grillés au Nutella (difficile d'y enfoncer la cuillère d'ailleurs) nous remettent d'aplomb !

Lake Pukaki :


Réchauffés, on quitte Tekapo pour le lac quelques kilomètres plus loin : le Lake Pukaki, plus kaki du tout vu qu'il est turquoise lui aussi (le jeu de mot est facile !!).  On s'aperçoit alors qu'il a neigé ! On n'a pas rêvé : la nuit a vraiment été froide : les sommets qui nous entourent sont tout blancs, c'est grandiose !!


Logiquement (heureusement qu nous avons un guide et une carte pour nous le dire ! ), le Mont Cook se dégage au bout du lac Pukaki, sauf que là-bas, tout là-bas, il y a plein de nuages :

Lake Pukaki
Alors, on y va au Mont Cook ou on n'y va pas ? Bon allez on tente !! La route pour aller dans ce petit bout du monde qu'est le village d'Aoraki au Mont Cook (vous suivez encore ?) est magnifique mais plus on s'en approche plus la légère bruine se transforme en trombes d'eau et nous arrivons au milieu d'un rêve  des nuages, on n'y voit pas à 100 mètres !! Oh non !! 


On remarque quand même des campeurs, courageux ou fous, des randonneurs équipés pour les pôles qui s'attaquent à la montagne (ils sont ou ils vont givrer, trop de kiwis est néfaste !!).
Nous on déguste notre sandwich pain de mie au rythme des gouttes de pluie qui s'écrasent sur le van, en guettant la prochaine infiltration sous le déluge !
En vain, on scrute le ciel, notre danse du soleil ne fonctionne encore pas (il faut l'arrêter celle-là). 
On se replie d'où on vient, au moins là-bas il ne pleut pas ! On revient sur nos pas (50 km tout de même) pour consulter les "Weather forecast" au I-Center à Twizel. And tomorrow, probability of rain : 0%. A dream or a Big mistake ?? Wait, wait to be wet ???

Nous passons la nuit (difficilement) en camping sauvage sous des arbres le long de la route 8. On va encore une fois se peler, il fait un froid terrible et interdiction de faire des feux : "total fire ban". On enfile tous les vêtements qu'on a. 

Mount Cook National Park :


Mais nous sommes récompensé le lendemain matin : on ouvre l'œil... avec les rayons du soleil !! Youpi, vite vers Aoraki ! A nous le Mont Cook pour une fois sans nuages !
Nous réempruntons la même route qui longe le lac Tekapo, mais cette fois-ci sous un soleil splendide, heureux et chanceux que nous sommes, et contemplons une fois encore des paysages somptueux :


Courageux nous aussi, nous avons mangé plein de kiwis, nous nous attaquons à la "Hooker Valley Track".
3 h de randonnée prévue, il nous faudra presque 5 h avec nos arrêts, et le sentier se révèlera très pierreux et technique, mais que de beautés autour de nous ! Des ponts suspendus, nous voilà tels Indiana Jones marchant courageusement vers le fond de la vallée, de vrais aventuriers à la conquête du glacier !



L'arrivée au glacier "au pied" du Mont Cook (encore bien loin), après 2h30 de marche, est éblouissante :



Oui ce sont bien des morceaux de glace, des icebergs qui se promènent devant nous pendant qu'on reprend notre souffle. C'est qu'on n'est pas comme Edmund Hilary nous. Vous savez, c'est lui qui a grimpé l'Everest et qui s'entraînait là. Il nous faut un peu de repos avant d'entamer le retour. Aïe les mollets !

En tout cas nous avons encore eu beaucoup de chance avec cette journée magnifique dans les Alpes Néo-Zélandaises ! 
Direction ce soir-là de nouveau la côte Est et le Pacifique pour continuer notre périple vers le Sud.

A venir donc au prochain numéro : Oamaru, charmante ville victorienne et ses manchots... Encore de bien beaux souvenirs !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Messages  précédents Messages suivants Accueil